La Plume Blanche
Mise à jour le 8 décembre 2018
Bonjour, après un nombre important d'atteintes aux familles en France, jusqu'à l'assassinat de notre enfant et le dépeçage de son corps dans le but de soustraction d'organes, nous réalisons un appel à témoins, dans le but de porter une plainte collective sur le territoire français, sur toutes les atteintes à la famille, soustractions forcées d'enfants, placements abusifs, discriminations, erreurs médicales, et bien d'autres atteintes sur les enfants. Nous informons les instances européennes de ces atteintes. Nous devons nous unir pour défendre nos familles.
PLAINTE A LA COUR PENALE INTERNATIONALE
Bonjour à toutes et à tous,

Merci pour le soutien indispensable que vous nous portez.

Nous avons identifié les assassins de notre fille Marylou.

Le 25 février 2018, nous portons plainte en France, aucune réaction des pouvoirs publics Français.

Nous avons avec d'autres parents porter plainte à la cour pénale internationale contre l'Etat français pour crimes contre l'humanité.

Copie de plainte;
COUR PENALE INTERNATIONALE 
Oude Waalsdorperweg 10, 
2597 AK Den Haag, Pays-Bas  

le 1 novembre 2018,

Lettre recommandée avec AR, 
 
Madame la Procureure générale, Madame Fatou Bensouda, 
 
Votre honneur, 
 
Nous venons porter plainte contre l’État français en vos mains pour crime contre l'humanité, assassinat, viol, trafic d'organes, privations de liberté, enfermement forcé, d'enfants. 
 
L’État français se désengage de ces faits graves, ces faits sont des atteintes aux accords signés par ce même État des accords de Rome et de Genève. 
 
Nous vous demandons de diligenter l'ouverture d'une enquête pour ces crimes que l’État français cautionne ou radier l’État français des accords de Rome, État qui porte des atteintes aux droits de l'homme et aux droits humains. 
 
Veuillez trouver en pièces jointes les lettres et codes d'accès aux documents de preuves. 
 
Nous venons vous interpeller pour que ces horreurs s’arrêtent immédiatement, que la famille, base de notre société, soit protégée et inaliénable, que l'enfant soit considéré comme un être humain à part entière, que l'enfant ai droit à la vie. 
 
Veuillez agréer, Madame la Procureure générale, Madame Fatou Bensouda, nos salutations distinguées. 
 

Mr Stéphane
 
Mme Astrid
 
Mr Eric
 
Mme Nadine
 
Fait en cinq originaux 
Plusieurs plaintes ont été portées aux ministère public français sans réponse
* Merci à toutes et à tous pour votre soutien *